Your address will show here +12 34 56 78

logo-parc-blanc-ok

Vous êtes concerné(e)

Madame, monsieur,
Vous êtes concerné(e) par ce blog. Concerné(e) en tant que citoyen et habitant soucieux de voir notre territoire évoluer en respectant les principes fondamentaux du développement durable. Les réprésentants du Parc naturel régional du Morvan se devaient de vous informer directement sur leur positionnement quant au projet de Sentier des cimes au Haut-Folin porté par la société privée EAK.

Après deux ans d’instruction du dossier par les techniciens du Parc et deux ans d’échanges et d’écoute, le Parc naturel régional du Morvan dit OUI à un projet porteur d’avenir et respectueux du territoire et de ses habitants.
Ce blog vous explique pourquoi…

TELECHARGEZ NOTRE DÉPLIANT

Haut-Folin - Le Sentier des Cimes : une expérience nature unique en France au coeur de la forêt du Haut-Folin, au sommet du Morvan et de la Bourgogne.

Vous êtes concerné(e)

Madame, monsieur,
Vous êtes concerné(e) par ce blog. Concerné(e) en tant que citoyen et habitant soucieux de voir notre territoire évoluer en respectant les principes fondamentaux du développement durable. Les réprésentants du Parc naturel régional du Morvan se devaient de vous informer directement sur leur positionnement quant au projet de Sentier des cimes au Haut-Folin porté par la société privée EAK.

Après deux ans d’instruction du dossier par les techniciens du Parc et deux ans d’échanges et d’écoute, le Parc naturel régional du Morvan dit OUI à un projet porteur d’avenir et respectueux du territoire et de ses habitants.
Ce blog vous explique pourquoi…

TELECHARGEZ NOTRE DÉPLIANT

Le sentier des cimes, une expérience nature qui sera unique en France

Extrait d’une video d’EAK présentant des sentiers des cimes ouverts en Allemagne.(© video : EAK)

Le sentier des cimes offre au promeneur l’expérience d’une immersion dans l’univers forestier au cours d’une lente ascension dans les arbres menant au-dessus de la frondaison. Parti du sol, il effectue un premier parcours de 600 à 700 mètres sur un plancher porté par des pilotis serpentant entre les arbres jusqu’à une vingtaine de mètres de hauteur. Le cheminement emprunte ensuite une large rampe hélicoïdale en pente douce qui déroule ses anneaux sur la même distance pour atteindre le belvédère vingt mètres plus haut et jouir du panorama. L’intégralité du sentier est accessible à tous jusqu’au sommet, grace à une pente à moins de 5%. Tout le long de la promenade, des balcons aménagés invitent à une halte.

(LIRE +)

Sur les uns, des installations ludiques et pédagogiques présentent les milieux naturels et les caractéristiques du site. Sur les autres, des activités dérivées de l’accrobranche peuvent être partagées en famille. Le sentier des cimes est entièrement fabriqué en bois de douglas non traité, à l’exception des ferrures d’assemblage et de contreventement. L’implantation du sentier se fait dans le respect des arbres et du sol forestier, afin de conserver l’ambiance forestière et l’esprit des lieux : très peu d’arbres sont coupés, aucun impact du chantier de construction sur le sol. L’utilisation du bois du Morvan et le recours à des entreprises régionales font partie des priorités du Parc. L’architecture de chaque sentier est originale. Aucun dessin du projet du Haut-Folin n’a encore été esquissé.

oui-parallax

au sentier des cimes du Haut-Folin!

oui-01

Le Parc naturel régional du Morvan soutient ce projet de sentier des cimes

Depuis 2010, le Parc s’intéresse à l’aménagement touristique du Haut-Folin, en coopération avec les communes et Communautés de communes riveraines, les Départements, et l’Office National des Forêts qui gère la Forêt Domaniale de Saint-Prix.

(LIRE +)

Le projet d’une “tour d’observation » est inscrit dans le plan d’aménagement et est conforme aux orientations de la Charte 2008-2020 du Parc naturel régional du Morvan. Pour le moment, le projet butait sur des questions techniques, comme l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, de gestion, et financières. Le projet envisagé lève ces difficultés et contribue à l’ambition de faire du Morvan un “Grand Stade Naturel”. Le Parc naturel régional du Morvan est garant de ce projet.

oui-03

Le financement du projet dans son ensemble est à 80% privé

Chaque nouveau sentier des cimes a représenté un investissement moyen de 4 à 5 millions d’euros pris en charge intégralement par EAK, soit 80 % de l’investissement total.

(LIRE +)

L’entreprise EAK assure elle-même le montage financier de chaque projet, sans aucun recours à une quelconque caution publique. Restent à la charge des collectivités les aménagements périphériques (accès, parkings, réseaux), soit 20% de la dépense totale, en tenant compte des impératifs environnementaux. EAK et les collectivités concernées, coordonnées par le Parc naturel régional du Morvan, étudient en ce moment la faisabilité du projet, avec le souci qu’il soit financièrement équilibré et porteur d’avenir.

oui-05

Les collectivités soutiennent cette initiative qui renforce l’attractivité du Morvan

Le sentier des cimes du Haut-Folin ne peut être considéré comme un projet isolé et déconnecté du territoire : c’est un projet qui bénéficiera à la filière touristique dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres.

(LIRE +)

Les collectivités partenaires du Parc, Conseil régional, Conseils départementaux, Communautés de communes et communes partagent l’ambition de s’appuyer sur le projet du Haut-Folin pour dynamiser l’économie touristique. Dans cette optique, le Parc pilote un projet de développement touristique associant collectivités, sites touristiques, professionnels du tourisme afin de renforcer et d’adapter les offres et les équipements pour que l’ensemble du territoire bénéficie des retombées.

oui-07

Le sentier des cimes engage les acteurs locaux et régionaux du tourisme à se fédérer

Le sentier des cimes doit avoir un rôle de “phare territorial” mobilisant les acteurs du tourisme pour renforcer et étoffer l’offre locale de séjours et d’activités.

(LIRE +)

Ce projet surplombant les différents territoires morvandiaux et bourguignons doit mobiliser l’ensemble des acteurs en confortant des projets déjà initiés ou en créant de nouvelles synergies.
Les 200 000 visiteurs escomptés par EAK doivent trouver de quoi composer un séjour à la journée, au week-end, à la semaine, dans le Morvan. Tous les acteurs locaux ont leur place dans cette dynamique, aussi bien pour créer de nouvelles offres touristique que pour péréniser les structures en place.carte-morvan

oui-02

L’entreprise allemande EAK possède un savoir faire avec plusieurs réalisations en Europe

Lors de la cérémonie de remise au Parc du prix Eden (Destinations Européennes d’Excellence) à Bruxelles, une délégation du Parc a rencontré un autre lauréat : l’entreprise allemande Erlebnis Akademie AG (EAK) pour leur sentier des cimes.

(LIRE +)

Pratiquants de sports nature, adeptes de la “grimpe dans les arbres” et d’accrobranche, les trois fondateurs d’EAK ont imaginé des parcours dans les arbres accessibles à tous. Cinq parcours sont aujourd’hui en fonctionnement, un en Tchéquie et quatre en Allemagne. L’actionnariat principal est constitué de “personnalités locales” de Bad Kötzting, la petite ville de Bavière où a débuté l’aventure EAK. Les trois fondateurs détiennent toujours, avec trois autres actionnaires, plus de 50 % des parts. EAK est une PME en pleine croissance qui emploie aujourd’hui 64 salariés permanents et a réalisé un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros en 2014. EAK travaille en coopération avec la Fédération des Parcs Nationaux d’Allemagne et la Fondation Fédérale Allemande de l’Environnement. Plus d’un million de visiteurs a été accueilli en 2015 sur ses installations, que l’entreprise exploite elle-même après les avoir construites. Afin de financer la forte croissance de leur société, les fondateurs l’ont introduite à la bourse de Munich pour les entreprises innovantes, en décembre 2015.

oui-04

La décision de réaliser ce projet sera prise courant 2017

Les rencontres et les échanges avec EAK, les partenaires institutionnels du Parc, les élus, les responsables du tourisme, des associations ont été engagées au printemps 2015, le temps d’apprendre à connaître la société et ses dirigeants, et de visiter ses réalisations en Allemagne.

(LIRE +)

Du chemin reste encore à parcourir, du côté de l’entreprise EAK comme des collectivités, pour s’assurer de la faisabilité technique du projet, vérifier sa compatibilité avec les impératifs du développement durable et de préservation de l’environnement, et aussi pour partager plus largement le projet.

oui-06

Le site du Haut-Folin mérite une attention particulière

Avec l’aide des services de l’Etat et des Départements de la Nièvre et de la Saône-et- Loire, les aménagements nécessaires au projet sont étudiés dans le respect des valeurs de l’environnement et de développement durable promues par le Parc.

(LIRE +)

Cela concerne les conditions de circulation, les parkings, les raccordements aux réseaux existants (eau, électricité, téléphone), le tout en mettant à profit les équipements déjà présents sur l’ancien site militaire, qui seront requalifiés pour l’occasion.

oui-01

Le Parc naturel régional du Morvan soutient ce projet de sentier des cimes

Depuis 2010, le Parc s’intéresse à l’aménagement touristique du Haut-Folin, en coopération avec les communes et Communautés de communes riveraines, les Départements, et l’Office National des Forêts qui gère la Forêt Domaniale de Saint-Prix.

(LIRE +)

Le projet d’une “tour d’observation » est inscrit dans le plan d’aménagement et est conforme aux orientations de la Charte 2008-2020 du Parc naturel régional du Morvan. Pour le moment, le projet butait sur des questions techniques, comme l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, de gestion, et financières. Le projet envisagé lève ces difficultés et contribue à l’ambition de faire du Morvan un “Grand Stade Naturel”. Le Parc naturel régional du Morvan est garant de ce projet.

oui-02

L’entreprise allemande EAK possède un savoir faire avec plusieurs réalisations en Europe

Lors de la cérémonie de remise au Parc du prix Eden (Destinations Européennes d’Excellence) à Bruxelles, une délégation du Parc a rencontré un autre lauréat : l’entreprise allemande Erlebnis Akademie AG (EAK) pour leur sentier des cimes.

(LIRE +)

Pratiquants de sports nature, adeptes de la “grimpe dans les arbres” et d’accrobranche, les trois fondateurs d’EAK ont imaginé des parcours dans les arbres accessibles à tous. Cinq parcours sont aujourd’hui en fonctionnement, un en Tchéquie et quatre en Allemagne. L’actionnariat principal est constitué de “personnalités locales” de Bad Kötzting, la petite ville de Bavière où a débuté l’aventure EAK. Les trois fondateurs détiennent toujours, avec trois autres actionnaires, plus de 50 % des parts. EAK est une PME en pleine croissance qui emploie aujourd’hui 64 salariés permanents et a réalisé un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros en 2014. EAK travaille en coopération avec la Fédération des Parcs Nationaux d’Allemagne et la Fondation Fédérale Allemande de l’Environnement. Plus d’un million de visiteurs a été accueilli en 2015 sur ses installations, que l’entreprise exploite elle-même après les avoir construites. Afin de financer la forte croissance de leur société, les fondateurs l’ont introduite à la bourse de Munich pour les entreprises innovantes, en décembre 2015.

oui-03

Le financement du projet dans son ensemble est à 80% privé

Chaque nouveau sentier des cimes a représenté un investissement moyen de 4 à 5 millions d’euros pris en charge intégralement par EAK, soit 80 % de l’investissement total.

(LIRE +)

L’entreprise EAK assure elle-même le montage financier de chaque projet, sans aucun recours à une quelconque caution publique. Restent à la charge des collectivités les aménagements périphériques (accès, parkings, réseaux), soit 20% de la dépense totale, en tenant compte des impératifs environnementaux. EAK et les collectivités concernées, coordonnées par le Parc naturel régional du Morvan, étudient en ce moment la faisabilité du projet, avec le souci qu’il soit financièrement équilibré et porteur d’avenir.

oui-04

La décision de réaliser ce projet sera prise courant 2017

Les rencontres et les échanges avec EAK, les partenaires institutionnels du Parc, les élus, les responsables du tourisme, des associations ont été engagées au printemps 2015, le temps d’apprendre à connaître la société et ses dirigeants, et de visiter ses réalisations en Allemagne.

(LIRE +)

Du chemin reste encore à parcourir, du côté de l’entreprise EAK comme des collectivités, pour s’assurer de la faisabilité technique du projet, vérifier sa compatibilité avec les impératifs du développement durable et de préservation de l’environnement, et aussi pour partager plus largement le projet.

oui-05

Les collectivités soutiennent cette initiative qui renforce l’attractivité du Morvan

Le sentier des cimes du Haut-Folin ne peut être considéré comme un projet isolé et déconnecté du territoire : c’est un projet qui bénéficiera à la filière touristique dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres.

(LIRE +)

Les collectivités partenaires du Parc, Conseil régional, Conseils départementaux, Communautés de communes et communes partagent l’ambition de s’appuyer sur le projet du Haut-Folin pour dynamiser l’économie touristique. Dans cette optique, le Parc pilote un projet de développement touristique associant collectivités, sites touristiques, professionnels du tourisme afin de renforcer et d’adapter les offres et les équipements pour que l’ensemble du territoire bénéficie des retombées.

oui-06

Le site du Haut-Folin mérite une attention particulière

Avec l’aide des services de l’Etat et des Départements de la Nièvre et de la Saône-et- Loire, les aménagements nécessaires au projet sont étudiés dans le respect des valeurs de l’environnement et de développement durable promues par le Parc.

(LIRE +)

Cela concerne les conditions de circulation, les parkings, les raccordements aux réseaux existants (eau, électricité, téléphone), le tout en mettant à profit les équipements déjà présents sur l’ancien site militaire, qui seront requalifiés pour l’occasion.

oui-07

Le sentier des cimes engage les acteurs locaux et régionaux du tourisme à se fédérer

Le sentier des cimes doit avoir un rôle de “phare territorial” mobilisant les acteurs du tourisme pour renforcer et étoffer l’offre locale de séjours et d’activités.

(LIRE +)

Ce projet surplombant les différents territoires morvandiaux et bourguignons doit mobiliser l’ensemble des acteurs en confortant des projets déjà initiés ou en créant de nouvelles synergies.
Les 200 000 visiteurs escomptés par EAK doivent trouver de quoi composer un séjour à la journée, au week-end, à la semaine, dans le Morvan. Tous les acteurs locaux ont leur place dans cette dynamique, aussi bien pour créer de nouvelles offres touristique que pour péréniser les structures en place.
VOIR LA CARTE

Visite à Bad Wildbad en Allemagne

En Morvan, comme saint Thomas, on aime bien voir pour croire. Le président du Parc naturel régional du Morvan (également président du Conseil Départemental de la Nièvre) et son homologue de Saône-et-Loire se sont donc déplacés à Bad Wildbad en Allemagne pour visiter un des cinq sentiers des cimes en activité.Ils ont rencontré les dirigeants d’EAK accompagnés d’une délégation composée notamment des deux conseillers départementaux d’Autun Sud, des vice-présidents du Conseil régional de Bourgogne Franche- Comté en charge du tourisme, des Parcs, de la montagne et de la forêt, du maire d’Autun (également président de la Communauté de communes du Grand Autunois Morvan) et du maire de Château-Chinon (également président de la Communauté de communes du Haut-Morvan).

(LIRE +)

Les maires d’Anost (également vice-président du Parc naturel régional du Morvan), d’Arleuf, de Saint Léger-sous-Beuvray, de Glux-en- Glenne, de La Grande Verrière, de Roussillon-en-Morvan et un adjoint au maire de Saint-Prix avaient également fait le déplacement.Avec des représentants d’Atout France, de l’ONF, du SDIS 71, de l’association “Vents du Morvan”, le directeur du Parc naturel régional du Morvan et le chargé de mission “chef de projet” pour le Haut-Folin, ils ont pu vérifier la haute qualité environnementale de l’installation et son excellente insertion dans le paysage forestier. Ils ont enregistré la satisfaction et l’enthousiasme des élus municipaux et des responsables du tourisme locaux. Ils ont surtout vécu l’expérience d’une promenade étonnamment calme dans les arbres, en dépit de la fréquentation, jusqu’au point de vue sur le paysage du Bade-Wurtemberg dévoilé à 360 degrés.

 

Compte-rendu de la visite en Forêt Noire (PDF – 122 Ko)
Le récit de la visite par Vents du Morvan (Bernard Périé). (PDF – 13 Ko)

Ils disent oui!

Témoignage de Marielle Bonnet – Chargée de mission touristique, Parc Régional Naturel du Morvan

Témoignage de Maud Domingues et Julien Juban – Fauconniers, La Comelle

Témoignage d’Eric Maizières – Hôtel du Morvan, Saint-Léger-sous-Beuvray

Témoignage de Dominique Rob – Responsable de gîtes.

Témoignage de Charly de Galembert – Château d’Ettevaux, commune de Poil.

Trois fois OUI au projet du sentier des cimes au Haut Folin !

Comment l’Autunois-Morvan pourrait-il passer à côté d’un projet qui s’inscrit pleinement dans notre logique collective de développement durable ?
L’entreprise qui le porte est justement une entreprise de la nouvelle économie. Elle ne construit que des projets qui s’inscrivent dans la valorisation de la forêt, de la canopée et des paysages. La pédagogie est au coeur de son propos, qui vise également à rapprocher toutes les générations.
Rappelons que le développement durable allie économie, respect de l’environnement et dimension éducative et sociale. Ce projet important pour l’Autunois-Morvan a toutes ces caractéristiques : il est favorable à l’économie locale, il valorise notre environnement et le rend plus attractif, il est générateur d’emplois et de revenus.
Pour ma part, je rajoute une exigence : le classement renforcé du paysage et de la forêt visible depuis le sentier des cimes ; pas question de voir apparaitre des coupes rases dans un paysage qui aura été valorisé. Cela exigera des acteurs de la filière, au-delà des plans de gestion, d’aller plus loin sur l’exigence d’une gestion durable de la forêt et de ses équilibres.

Remy Rebeyrotte
Maire d’Autun
Président du Grand Autunois Morvan

Le point de vue de Bibracte

Du côté de Bibracte, situé à seulement 8 km du Haut-Folin, le projet ne laisse évidemment pas indifférent. En plus de l’effet de levier que ce nouveau point d’attraction touristique aurait sur sa fréquentation, l’équipe de Bibracte apprécie la cohérence du projet de sentier des cimes avec sa propre offre : comme la visite d’un site déjà opérationnel en Allemagne en a convaincu Vincent Guichard, directeur général, il s’agit d’une façon originale et spectaculaire de découvrir la forêt et le paysage, parfaitement respectueuse de l’environnement. Une telle offre correspond précisément à la demande du public familial amateur de tourisme vert et d’expériences hors des sentiers battus qui constitue la majorité des visiteurs du Grand Site. On espère donc vivement à Bibracte que les études techniques en cours se concluront positivement et que le projet puisse se concrétiser, car il s’agit d’une opportunité unique de faire entrer véritablement notre territoire du Morvan des Sommets dans le XXIe siècle grâce à un projet structurant propre à dynamiser l’économie touristique.

Vincent Guichard,
Directeur du centre archéologique européen de Bibracte

EVENECO soutient le projet du « sentier des cîmes »

Un des sujets de discussion récurrent lors de la Foire économique de l’Autunois Morvan qui s’est déroulée les 22,23,24,25 septembre dernier au Parc des expos d’Autun fut le projet du « sentier des cîmes ». Il en fut question lors de la soirée des décideurs économiques mais aussi dans les allées de la Foire où votre petit support d’explication servait de base aux échanges. Nous voulons par notre contribution saluer le positionnement clair du Parc Naturel Régional du Morvan qui par ses études et le suivi annoncé du projet donne des garanties aux habitants du Territoire tant qu’aux exigences de développement durable. Les membres de notre association de promotion des filières industrielles, agricoles, commerciales et artisanales, se positionnent pour ce projet innovant qui impulse des réflexions dés maintenant et sera porteur d’initiative demain. Cette Tour doit être l’occasion de développer notre capacité à travailler ensemble en pratiquant le décloisonnement cher à EVENECO . Travailler ensemble ,d’abord entre acteurs du Tourisme mais aussi entre les promoteurs Allemand du projet et les associations nécessaires à la défense de l’Environnement. Ce doit être l’occasion de démontrer aux esprits les plus chagrins que développement économique et écologie peuvent avoir des intèréts croisés.

L’association EVENECO ,
organisatrice de la Foire économique de l’Autunois Morvan.

Un projet d’avenir pour le Morvan
soutenu par les élus

Depuis 2010, le Parc naturel régional du Morvan s’est mobilisé pour l’aménagement et la valorisation touristique du massif du Haut- Folin, en coopération étroite avec les communes et communautés de communes riveraines, les Départements de la Nièvre et de la Saône-et-Loire et l’Office national des forêts.
Le projet à l’étude d’un sentier des cimes s’inscrit dans le plan d’aménagement étudié en 2011 et est conforme aux orientations de la charte du Parc 2008-2020. Il s’inscrit par ailleurs dans les objectifs de la charte européenne du tourisme durable.

Considérant l’ambition régionale de ce projet, nous, maires des communes directement concernées, manifestons notre soutien au sentier des cimes, une expérience nature unique en France. Il contribuera au développement économique de ce territoire du Morvan des Sommets et bénéficiera, par des retombées partagées, à l’ensemble des entreprises touristiques et commerciales.

Très attachés au dialogue, nous sommes attentifs aux remarques des populations de nos communes afin qu’il s’intègre parfaitement dans l’environnement et les paysages de ce massif du Haut Folin, et que tous les aménagements soient acceptables, dans le respect des riverains et des usagers de la forêt.

René Blanchot, maire de Glux-en-Glenne
Maxime Gautrain, maire d’Arleuf
Guy Doussot, maire de Château-Chinon
Octave Moncharmont, maire de Saint-Prix
Marie-Claude Barnay, maire de la Grande-Verrière
Anne-Marie Ducreux, maire de Saint-Léger-sous-Beuvray
Gérard Tremeray, maire de Roussillon-en-Morvan
Jean-Claude Nouallet, maire d’Anost
Rémy Rebeyrotte, maire d’Autun

Le point de vue de Ski en Morvan, seule association présente sur le Haut-Folin.

Né à Arleuf, ce Haut-Folin je peux dire qu’il fait partie de moi car j’y ai tout fait depuis ma plus tendre enfance : ballades à pied, VTT, luge, ski de fond, balisage et damage des pistes de ski, cueillette des cèpes, cueillette des myrtilles, chasse, sylviculture, bûcheronnage, etc. Oui j’y suis très attaché et c’est un peu ma «montagne sacrée» !
Quand il est enneigé, il s’opère comme une féérie : des touristes viennent par centaines de toute la région et à chaque fois on voit dans leurs yeux le même émerveillement. Mais quand il n’y a plus de neige ça redevient bien vide …

Quand à partir de 2008 le Parc Naturel Régional du Morvan a souhaité mettre en valeur ce site pour y attirer des touristes hors période de neige, très vite est arrivée l’idée d’offrir un point de vue depuis le sommet. Celui-ci étant assez plat, il aurait fallu couper 100 ha de forêt pour dégager une vue panoramique ! C’est alors que m’est venue cette idée de construire une tour d’observation en bois d’environ 40m de haut afin de pouvoir voir à 360° par dessus la cime des arbres. En effet j’avais déjà vu cela en Forêt Noire il y a 20 ans …

L’idée a fait son chemin, le Parc a failli construire lui-même une simple tour, mais lorsque nous avons découvert le concept de EAK nous avons tout de suite eu le coup de coeur : c’était encore mieux que dans nos rêves ! C’est un superbe édifice qui met en valeur le matériau bois, matériau le plus écologique qui soit, qui en plus permet de découvrir l’écosystème forestier d’une manière inédite, en se promenant à une vingtaine de mètres de hauteur à travers les cimes des arbres et qui est accessible à tous.

Alors oui, parce que nous aimons le Morvan et le Haut-Folin nous espérons que ce projet se réalisera et qu’il permettra de faire découvrir ce site au plus grand nombre.

Sylvain MATHIEU,
président de l’association Ski en Morvan

Quand le cœur et la raison plébiscitent le OUI à 200 %

Côté cœur, ce projet inédit est la chance unique de sanctuariser les paysages et les forêts du Morvan, d’incarner le tourisme vert bourguignon et de symboliser un développement touristique éthique et durable.
Côté raison, avec un investissement public à la marge et soutenable par nos collectivités, ce projet privé porte en lui les promesses de retombées économiques significatives et déterminantes pour l’avenir notre territoire..

Catherine Amiot
Conseillère Départementale Canton de Autun-1

Le Morvan a besoin de locomotives touristiques et un tel projet qui respecte l’environnement en utilisant des ressources locales ne peut qu’être bénéfique à notre territoire. En tant qu’hébergeur située dans le nord du Parc, je sais que cette réalisation aura des retombées économiques sur tout le Morvan. Ce projet ne vient pas en concurrence avec quelque chose d’existant. Il est innovant et complémentaire à ce que propose notre territoire et d’autre part il concourra à une meilleure compréhension de notre environnement en favorisant la découverte de la forêt. Il met en outre en valeur notre sommet, qui est également celui de la Bourgogne. Il ne faut pas rejeter cette opportunité pour une région qui a besoin de réalisations d’exception dans le respect du développement et des valeurs du Parc naturel régional du Morvan.

Marie-Christine Grosche
Maire d’Alligny-en-Morvan
La Ferme des Prés – Gîtes et Chambres d’hôtes.

Voir le Morvan d’en haut

Pour ma part, s’il bien calibré et adapté au territoire, je suis tout à fait favorable à ce projet. Je laisse aux techniciens et aux économistes le soin d’évaluer justement la chose. Faire n’importe quoi dans un environnement de qualité serait absurde. Ne rien faire, ne rien entreprendre, par principe ou par idéologie, dans un territoire qui doit vivre et respirer économiquement serait pire. Voir d’en haut notre Morvan, frileusement clos entre ses bois et ses haies, avec parfois, plus loin, par quelques belles journées, d’autres cimes et d’autres coteaux, me réjouit tout à fait. Libre aux « vrais » morvandiaux de regarder le bout de leurs chapeaux.

Pierre Léger,
un usager du Morvan

La Fédération Régionale des Travaux Publics soutient le projet du sentier des cimes sur le plus haut sommet du Morvan. Ce projet est une formidable opportunité de développement économique de ce territoire, tant sur le plan de l’emploi que sur le plan de l’intérêt pédagogique. Le MORVAN, terre hostile ou terre d’accueil ? Ce territoire est une véritable énigme et suscite un vif intérêt pour bon nombre de personnes. Le projet du Haut-Folin contribuera incontestablement au dynamisme de ce territoire pour l’économie d’aujourd’hui et pour les générations futures.

Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne

Vraiment une bonne nouvelle pour l’avenir du Morvan.

Un très beau projet respectueux des valeurs du Morvan : nature, bois,faune, flore avec beaucoup de pédagogie et porté par une entreprise qui semble avoir un sens éthique très poussé ce qui est suffisamment rare pour être mis en avant –> vraiment une bonne nouvelle pour l’avenir du Morvan.

Charly de Galembert,
Prestataire touristique, Commune de Poil

Bonjour à tous, j’adore le Morvan et je soutiens ce projet, il faut que cela se réalise pour faire connaître ce merveilleux site du Haut-Folin. Continuez à vous battre pour que ce sentier des cimes existe un jour.

Christophe Lefebvre

Bonjour, je suis résident occasionnel dans la commune de Villapourçon ou nous avons une maison de famille depuis plus d’un siècle.Je vous encourage dans ce projet qui permettra de développer l’activité touristique et économique de notre belle région. Bien cordialement.

Thierry Boullier

L’Office de Tourisme du Grand Autunois Morvan dit « Oui » au projet du Sentier des Cimes !

Oui à un projet touristique d’envergure pour notre territoire !… Oui à une réalisation dont le rayonnement dépasse les seules limites du Morvan et crée un point d’attractivité fort, à l’échelle de la Bourgogne ! … Il ne s’agit pas seulement de l’aménagement d’un sommet, c’est un équipement unique en France, un belvédère, dont l’aura est de nature à attirer la curiosité des nombreux touristes qui sillonnent notre Bourgogne : enfin, nous allons pouvoir rivaliser avec Beaune, Dijon ou encore Cluny en terme d’attractivité du territoire !

Cet ouvrage, qui s’inscrit dans une logique de protection de l’environnement et de pédagogie auprès des publics, permettra au point culminant de la Bourgogne d’offrir un véritable intérêt de visite : un point de vue époustouflant… qui n’existe pas aujourd’hui ! Il sera accessible à tous les publics, petits ou grands, jeunes ou moins jeunes, valides ou personnes à mobilité réduite et offrira un prétexte à une balade dans la canopée, idéale pour découvrir les différentes essences du Morvan.

Conçue pour s’intégrer au paysage naturel, la construction mobilisera des matières nobles et fera appel aux entreprises locales. Une fois construite, elle garantira également la préservation de son environnement immédiat, qui, à lui seul, justifie son installation : on ne pourrait imaginer ensuite de dénaturer le site par une gestion inconsidérée des forêts qui l’entourent.

Ce point d’attractivité mettra enfin en lumière notre Morvan et sera le prétexte à programmer un séjour pour de nombreux touristes : nul doute qu’ensuite, ces visiteurs, curieux de découvrir cette étrange construction, profitent de l’occasion pour sillonner nos itinéraires de randonnée, goûter notre gastronomie locale, découvrir notre patrimoine…

Loin de fragiliser notre destination, ce Sentier des Cimes lui donne justement du corps !… ne nous en privons pas !

 

L’Office de Tourisme du Grand Autunois Morvan

Le projet de tour du Haut-Folin est une formidable opportunité de développement pour le Morvan, comme le prouve l’enthousiasme de tous les élus du territoire pour le «Sentier des Cimes», au delà des clivages administratifs ou politiques. Porté par le Parc naturel régional, les collectivités locales et un investisseur privé, ce projet est en outre un très bel exemple de coopération franco-allemande qui permettra à des visiteurs français et plus largement à de nombreux touristes européens de découvrir les multiples richesses de l’Autunois-Morvan, autour d’une démarche innovante de mise en valeur du patrimoine naturel de cette très belle région.

Nathalie Griesbeck,
Députée européenne Grand Est

Petit fils de morvandiau, de Blismes, résidant et Alsace , je connais très bien la Foret Noire pour y avoir grandi, je vous encourage de tout coeur de votre démarche. J’ai parfois la nostalgie des forêts du morvan et lorsqu’elle me prend, je file en forêt noire, dans le centre du massif qui est la région qui se rapproche le plus du morvan. En effet à mon sens le Kinzigtal est plus représentatif que la région de bad Wildbad, ville thermale et de cure. Vous trouverez par exemple en commun avec l’histoire morvandelle, le transport par radeau de troncs d’arbres vers le rhin mais une histoire paysanne similaire, paysans et forestiers en mouenne montage.

un des grands atouts de cette région est le développement du tourisme rural, chaque ferme ayant un ou plusieurs logements, d’un écomusée à Gutach et divers thèmes

Je vous cite les sites que vous pouvez consulter : brandenkopf.de ou kinzigtal.de qui vous donneront des aperçus des offres aux vacanciers, sentiers, logements et activités. Le morvan est un poumon vert qui peut offrir des possibilités d’accueillir des multiples visiteurs.

Marc Perceau

Le Chemin des Cîmes , un projet pour préserver et restaurer la forêt.

Oui au chemin des Cîmes pour faire découvrir le Morvan, les paysages, la biodiversité et pour développer une forêt continue, proche de la nature et multifonctionnelle. Le patrimoine forestier étant soumis de plus en plus à la demande du marché les coupes à blanc se multiplient, aussi nous soutenons le projet si des mesures de protection sont instaurées sur un large périmètre. L ‘aménagement des lieux devra respecter l’environnement, conserver un état naturel pour un tourisme en lien avec la forêt, le paysage, la nature au sens large. Des activités pédagogiques et ludiques devront se développer en collaboration avec les associations du territoire, les équipes du Parc et son Conseil Scientifique , le Conservatoire botanique national du Bassin Parisien et la Société d’Histoire Naturelle d’Autun pour une large diffusion de leurs connaissances naturalistes. Oui au Chemin des Cîmes si celui-ci permet à ceux qui vivent en Morvan et à ceux qui y viennent d’admirer de belles forêts mélangées et étagées et démontrer qu’une sylviculture écologique est économiquement rentable.

Lucienne Haèse,
pour Autun Morvan Ecologie

Trois fois OUI au projet du sentier des cimes au Haut Folin !

Comment l’Autunois-Morvan pourrait-il passer à côté d’un projet qui s’inscrit pleinement dans notre logique collective de développement durable ?
L’entreprise qui le porte est justement une entreprise de la nouvelle économie. Elle ne construit que des projets qui s’inscrivent dans la valorisation de la forêt, de la canopée et des paysages. La pédagogie est au coeur de son propos, qui vise également à rapprocher toutes les générations.
Rappelons que le développement durable allie économie, respect de l’environnement et dimension éducative et sociale. Ce projet important pour l’Autunois-Morvan a toutes ces caractéristiques : il est favorable à l’économie locale, il valorise notre environnement et le rend plus attractif, il est générateur d’emplois et de revenus.
Pour ma part, je rajoute une exigence : le classement renforcé du paysage et de la forêt visible depuis le sentier des cimes ; pas question de voir apparaitre des coupes rases dans un paysage qui aura été valorisé. Cela exigera des acteurs de la filière, au-delà des plans de gestion, d’aller plus loin sur l’exigence d’une gestion durable de la forêt et de ses équilibres.

Remy Rebeyrotte
Maire d’Autun
Président du Grand Autunois Morvan

Le point de vue de Bibracte

Du côté de Bibracte, situé à seulement 8 km du Haut-Folin, le projet ne laisse évidemment pas indifférent. En plus de l’effet de levier que ce nouveau point d’attraction touristique aurait sur sa fréquentation, l’équipe de Bibracte apprécie la cohérence du projet de sentier des cimes avec sa propre offre : comme la visite d’un site déjà opérationnel en Allemagne en a convaincu Vincent Guichard, directeur général, il s’agit d’une façon originale et spectaculaire de découvrir la forêt et le paysage, parfaitement respectueuse de l’environnement. Une telle offre correspond précisément à la demande du public familial amateur de tourisme vert et d’expériences hors des sentiers battus qui constitue la majorité des visiteurs du Grand Site. On espère donc vivement à Bibracte que les études techniques en cours se concluront positivement et que le projet puisse se concrétiser, car il s’agit d’une opportunité unique de faire entrer véritablement notre territoire du Morvan des Sommets dans le XXIe siècle grâce à un projet structurant propre à dynamiser l’économie touristique.

Vincent Guichard,
Directeur du centre archéologique européen de Bibracte

Voir le Morvan d’en haut

Pour ma part, s’il bien calibré et adapté au territoire, je suis tout à fait favorable à ce projet. Je laisse aux techniciens et aux économistes le soin d’évaluer justement la chose. Faire n’importe quoi dans un environnement de qualité serait absurde. Ne rien faire, ne rien entreprendre, par principe ou par idéologie, dans un territoire qui doit vivre et respirer économiquement serait pire. Voir d’en haut notre Morvan, frileusement clos entre ses bois et ses haies, avec parfois, plus loin, par quelques belles journées, d’autres cimes et d’autres coteaux, me réjouit tout à fait. Libre aux « vrais » morvandiaux de regarder le bout de leurs chapeaux.

Pierre Léger,
un usager du Morvan

Quand le cœur et la raison plébiscitent le OUI à 200 %

Côté cœur, ce projet inédit est la chance unique de sanctuariser les paysages et les forêts du Morvan, d’incarner le tourisme vert bourguignon et de symboliser un développement touristique éthique et durable.
Côté raison, avec un investissement public à la marge et soutenable par nos collectivités, ce projet privé porte en lui les promesses de retombées économiques significatives et déterminantes pour l’avenir notre territoire..

Catherine Amiot
Conseillère Départementale Canton de Autun-1

Le Morvan a besoin de locomotives touristiques et un tel projet qui respecte l’environnement en utilisant des ressources locales ne peut qu’être bénéfique à notre territoire. En tant qu’hébergeur située dans le nord du Parc, je sais que cette réalisation aura des retombées économiques sur tout le Morvan. Ce projet ne vient pas en concurrence avec quelque chose d’existant. Il est innovant et complémentaire à ce que propose notre territoire et d’autre part il concourra à une meilleure compréhension de notre environnement en favorisant la découverte de la forêt. Il met en outre en valeur notre sommet, qui est également celui de la Bourgogne. Il ne faut pas rejeter cette opportunité pour une région qui a besoin de réalisations d’exception dans le respect du développement et des valeurs du Parc naturel régional du Morvan.

Marie-Christine Grosche
Maire d’Alligny-en-Morvan
La Ferme des Prés – Gîtes et Chambres d’hôtes.

Le point de vue de Ski en Morvan, seule association présente sur le Haut-Folin.

Né à Arleuf, ce Haut-Folin je peux dire qu’il fait partie de moi car j’y ai tout fait depuis ma plus tendre enfance : ballades à pied, VTT, luge, ski de fond, balisage et damage des pistes de ski, cueillette des cèpes, cueillette des myrtilles, chasse, sylviculture, bûcheronnage, etc. Oui j’y suis très attaché et c’est un peu ma «montagne sacrée» !
Quand il est enneigé, il s’opère comme une féérie : des touristes viennent par centaines de toute la région et à chaque fois on voit dans leurs yeux le même émerveillement. Mais quand il n’y a plus de neige ça redevient bien vide …

Quand à partir de 2008 le Parc Naturel Régional du Morvan a souhaité mettre en valeur ce site pour y attirer des touristes hors période de neige, très vite est arrivée l’idée d’offrir un point de vue depuis le sommet. Celui-ci étant assez plat, il aurait fallu couper 100 ha de forêt pour dégager une vue panoramique ! C’est alors que m’est venue cette idée de construire une tour d’observation en bois d’environ 40m de haut afin de pouvoir voir à 360° par dessus la cime des arbres. En effet j’avais déjà vu cela en Forêt Noire il y a 20 ans …

L’idée a fait son chemin, le Parc a failli construire lui-même une simple tour, mais lorsque nous avons découvert le concept de EAK nous avons tout de suite eu le coup de coeur : c’était encore mieux que dans nos rêves ! C’est un superbe édifice qui met en valeur le matériau bois, matériau le plus écologique qui soit, qui en plus permet de découvrir l’écosystème forestier d’une manière inédite, en se promenant à une vingtaine de mètres de hauteur à travers les cimes des arbres et qui est accessible à tous.

Alors oui, parce que nous aimons le Morvan et le Haut-Folin nous espérons que ce projet se réalisera et qu’il permettra de faire découvrir ce site au plus grand nombre.

Sylvain MATHIEU,
président de l’association Ski en Morvan

Un projet d’avenir pour le Morvan
soutenu par les élus

Depuis 2010, le Parc naturel régional du Morvan s’est mobilisé pour l’aménagement et la valorisation touristique du massif du Haut- Folin, en coopération étroite avec les communes et communautés de communes riveraines, les Départements de la Nièvre et de la Saône-et-Loire et l’Office national des forêts.
Le projet à l’étude d’un sentier des cimes s’inscrit dans le plan d’aménagement étudié en 2011 et est conforme aux orientations de la charte du Parc 2008-2020. Il s’inscrit par ailleurs dans les objectifs de la charte européenne du tourisme durable.

Considérant l’ambition régionale de ce projet, nous, maires des communes directement concernées, manifestons notre soutien au sentier des cimes, une expérience nature unique en France. Il contribuera au développement économique de ce territoire du Morvan des Sommets et bénéficiera, par des retombées partagées, à l’ensemble des entreprises touristiques et commerciales.

Très attachés au dialogue, nous sommes attentifs aux remarques des populations de nos communes afin qu’il s’intègre parfaitement dans l’environnement et les paysages de ce massif du Haut Folin, et que tous les aménagements soient acceptables, dans le respect des riverains et des usagers de la forêt.

René Blanchot, maire de Glux-en-Glenne
Maxime Gautrain, maire d’Arleuf
Guy Doussot, maire de Château-Chinon
Octave Moncharmont, maire de Saint-Prix
Marie-Claude Barnay, maire de la Grande-Verrière
Anne-Marie Ducreux, maire de Saint-Léger-sous-Beuvray
Gérard Tremeray, maire de Roussillon-en-Morvan
Jean-Claude Nouallet, maire d’Anost
Rémy Rebeyrotte, maire d’Autun

EVENECO soutient le projet du « sentier des cîmes »

Un des sujets de discussion récurrent lors de la Foire économique de l’Autunois Morvan qui s’est déroulée les 22,23,24,25 septembre dernier au Parc des expos d’Autun fut le projet du « sentier des cîmes ». Il en fut question lors de la soirée des décideurs économiques mais aussi dans les allées de la Foire où votre petit support d’explication servait de base aux échanges. Nous voulons par notre contribution saluer le positionnement clair du Parc Naturel Régional du Morvan qui par ses études et le suivi annoncé du projet donne des garanties aux habitants du Territoire tant qu’aux exigences de développement durable. Les membres de notre association de promotion des filières industrielles, agricoles, commerciales et artisanales, se positionnent pour ce projet innovant qui impulse des réflexions dés maintenant et sera porteur d’initiative demain. Cette Tour doit être l’occasion de développer notre capacité à travailler ensemble en pratiquant le décloisonnement cher à EVENECO . Travailler ensemble ,d’abord entre acteurs du Tourisme mais aussi entre les promoteurs Allemand du projet et les associations nécessaires à la défense de l’Environnement. Ce doit être l’occasion de démontrer aux esprits les plus chagrins que développement économique et écologie peuvent avoir des intèréts croisés.

L’association EVENECO ,
organisatrice de la Foire économique de l’Autunois Morvan.

La Fédération Régionale des Travaux Publics soutient le projet du sentier des cimes sur le plus haut sommet du Morvan. Ce projet est une formidable opportunité de développement économique de ce territoire, tant sur le plan de l’emploi que sur le plan de l’intérêt pédagogique. Le MORVAN, terre hostile ou terre d’accueil ? Ce territoire est une véritable énigme et suscite un vif intérêt pour bon nombre de personnes. Le projet du Haut-Folin contribuera incontestablement au dynamisme de ce territoire pour l’économie d’aujourd’hui et pour les générations futures.

Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne

Vraiment une bonne nouvelle pour l’avenir du Morvan.

Un très beau projet respectueux des valeurs du Morvan : nature, bois,faune, flore avec beaucoup de pédagogie et porté par une entreprise qui semble avoir un sens éthique très poussé ce qui est suffisamment rare pour être mis en avant –> vraiment une bonne nouvelle pour l’avenir du Morvan.

Charly de Galembert,
Prestataire touristique, Commune de Poil

L’Office de Tourisme du Grand Autunois Morvan dit « Oui » au projet du Sentier des Cimes !

Oui à un projet touristique d’envergure pour notre territoire !… Oui à une réalisation dont le rayonnement dépasse les seules limites du Morvan et crée un point d’attractivité fort, à l’échelle de la Bourgogne ! … Il ne s’agit pas seulement de l’aménagement d’un sommet, c’est un équipement unique en France, un belvédère, dont l’aura est de nature à attirer la curiosité des nombreux touristes qui sillonnent notre Bourgogne : enfin, nous allons pouvoir rivaliser avec Beaune, Dijon ou encore Cluny en terme d’attractivité du territoire !

Cet ouvrage, qui s’inscrit dans une logique de protection de l’environnement et de pédagogie auprès des publics, permettra au point culminant de la Bourgogne d’offrir un véritable intérêt de visite : un point de vue époustouflant… qui n’existe pas aujourd’hui ! Il sera accessible à tous les publics, petits ou grands, jeunes ou moins jeunes, valides ou personnes à mobilité réduite et offrira un prétexte à une balade dans la canopée, idéale pour découvrir les différentes essences du Morvan.

Conçue pour s’intégrer au paysage naturel, la construction mobilisera des matières nobles et fera appel aux entreprises locales. Une fois construite, elle garantira également la préservation de son environnement immédiat, qui, à lui seul, justifie son installation : on ne pourrait imaginer ensuite de dénaturer le site par une gestion inconsidérée des forêts qui l’entourent.

Ce point d’attractivité mettra enfin en lumière notre Morvan et sera le prétexte à programmer un séjour pour de nombreux touristes : nul doute qu’ensuite, ces visiteurs, curieux de découvrir cette étrange construction, profitent de l’occasion pour sillonner nos itinéraires de randonnée, goûter notre gastronomie locale, découvrir notre patrimoine…

Loin de fragiliser notre destination, ce Sentier des Cimes lui donne justement du corps !… ne nous en privons pas !

 

L’Office de Tourisme du Grand Autunois Morvan

Bonjour à tous, j’adore le Morvan et je soutiens ce projet, il faut que cela se réalise pour faire connaître ce merveilleux site du Haut-Folin. Continuez à vous battre pour que ce sentier des cimes existe un jour.

Christophe Lefebvre

Bonjour, je suis résident occasionnel dans la commune de Villapourçon ou nous avons une maison de famille depuis plus d’un siècle.Je vous encourage dans ce projet qui permettra de développer l’activité touristique et économique de notre belle région. Bien cordialement.

Thierry Boullier

Le projet de tour du Haut-Folin est une formidable opportunité de développement pour le Morvan, comme le prouve l’enthousiasme de tous les élus du territoire pour le «Sentier des Cimes», au delà des clivages administratifs ou politiques. Porté par le Parc naturel régional, les collectivités locales et un investisseur privé, ce projet est en outre un très bel exemple de coopération franco-allemande qui permettra à des visiteurs français et plus largement à de nombreux touristes européens de découvrir les multiples richesses de l’Autunois-Morvan, autour d’une démarche innovante de mise en valeur du patrimoine naturel de cette très belle région.

Nathalie Griesbeck,
Députée européenne Grand Est

Petit fils de morvandiau, de Blismes, résidant et Alsace , je connais très bien la Foret Noire pour y avoir grandi, je vous encourage de tout coeur de votre démarche. J’ai parfois la nostalgie des forêts du morvan et lorsqu’elle me prend, je file en forêt noire, dans le centre du massif qui est la région qui se rapproche le plus du morvan. En effet à mon sens le Kinzigtal est plus représentatif que la région de bad Wildbad, ville thermale et de cure. Vous trouverez par exemple en commun avec l’histoire morvandelle, le transport par radeau de troncs d’arbres vers le rhin mais une histoire paysanne similaire, paysans et forestiers en mouenne montage.

un des grands atouts de cette région est le développement du tourisme rural, chaque ferme ayant un ou plusieurs logements, d’un écomusée à Gutach et divers thèmes

Je vous cite les sites que vous pouvez consulter : brandenkopf.de ou kinzigtal.de qui vous donneront des aperçus des offres aux vacanciers, sentiers, logements et activités. Le morvan est un poumon vert qui peut offrir des possibilités d’accueillir des multiples visiteurs.

Marc Perceau

Le Chemin des Cîmes, un projet pour préserver et restaurer la forêt.

Oui au chemin des Cîmes pour faire découvrir le Morvan, les paysages, la biodiversité et pour développer une forêt continue, proche de la nature et multifonctionnelle. Le patrimoine forestier étant soumis de plus en plus à la demande du marché les coupes à blanc se multiplient, aussi nous soutenons le projet si des mesures de protection sont instaurées sur un large périmètre. L ‘aménagement des lieux devra respecter l’environnement, conserver un état naturel pour un tourisme en lien avec la forêt, le paysage, la nature au sens large. Des activités pédagogiques et ludiques devront se développer en collaboration avec les associations du territoire, les équipes du Parc et son Conseil Scientifique , le Conservatoire botanique national du Bassin Parisien et la Société d’Histoire Naturelle d’Autun pour une large diffusion de leurs connaissances naturalistes. Oui au Chemin des Cîmes si celui-ci permet à ceux qui vivent en Morvan et à ceux qui y viennent d’admirer de belles forêts mélangées et étagées et démontrer qu’une sylviculture écologique est économiquement rentable.

Lucienne Haèse,
pour Autun Morvan Ecologie

Contactez-nous